Le « heiti » ou synonyme

Le « heiti » est un terme scandinave du moyen-âge pour le synonyme dans la poésie.

Plus exactement, il est la dénomination d’un être ou d’un objet. Le heiti et le kenning reposent sur le principe d’éviter de nommer les choses par leur nom.

Les heiti peuvent être catalogués en trois registres. Le premier est le registre de l’archaïsme. En effet les locuteurs usaient de mots anciens par rapport à leur époque pour remplacer des mots modernes de même sens. En effet « eldr » contemporain des vikings sera substitué par « furr » ou « hyrr » plus anciens pour désigner le feu.

Le deuxième registre est l’emprunt aux langues étrangères. Ainsi on trouve « diar » d’origine celtique pour désigner les Dieux.

Le troisième registre est métonymique. Ainsi s’opère un changement de désignation par ce procédé. Le chêne désignera le bateau, le fracas sera la bataille, la poutre le guerrier, l’acier l’épée…De la même manière les surnoms prendront lieu et place des appellations usuelles. Cela peut s’observer dans la quantité de noms propres à chaque divinité. Le dieu Odin en compte 169 !

Les heiti constituent un rouage majeur de la poésie des scaldes (poètes islandais). Ils tiennent une place prépondérante dans les kenningar ; ils alimentent la créativité des images décrites et donnent du relief au récit. Les vieux termes donneront une patine ancienne au propos ; les usages de mots étrangers verseront dans l’exotisme ; les métonymies révèleront les causes pour l’effet (tumulte pour combat) et le contenant pour le contenu (corne pour hydromel).

Publié dans : Le Moyen-Age |le 28 décembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Ailant vers Fred |
Jamesye |
Lenversdessignesleblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manouch11poesies
| Envidelire
| Lettresinroses-bloglittéraire